(FR) 04 68 61 68 88(CAT) 972 65 77 77

Le GECT Pyrénées-Cerdagne commandera une étude pour l’amélioration des accès au transfrontalier depuis la France.

Lors d’une réunion tenue ce mercredi à l’Hôpital de Cerdagne, il a été convenu que le GECT Pyrénées-Cerdagne commandera une étude de faisabilité pour l’amélioration des accès au centre depuis la France. L’étude sera axée, notamment, sur la circulation depuis la Vallée du Carol, Ur, Font-Romeu et Angoustrine par la route N-20 et/ou Chemin d’Ur. Les participants à la rencontre ont convenu aussi qu’il faut renforcer la signalisation qui indique la voie vers l’Hôpital dans toutes les routes autour de celui-ci.

Le GECT Pyrénées-Cerdagne rassemble, depuis 2012, des élus de part et d’autre de la frontière, en concret, du Consell Comarcal et de la Communauté de Communes. A la rencontre ont participé des membres des deux organisations ainsi que le maire, les conseillers et les techniciens de la Mairie de Puigcerdà, des membres des organismes de l’administration française responsables des infrastructures, des routes et des transports, le préfet du Département des Pyrénées Orientales, M. Philippe VIGNES, le sous-préfet de Prades, M. Laurent ALATON, la déléguée du Gouvernement à l’Alt Pirineu i Aran, Mme Rosa AMORÓS, le directeur de la Casa de la Generalitat à Perpignan, M. Josep PUIGBERT et des membres de la direction de l’hôpital.