(FR) 04 88 62 77 77(CAT) 972 65 77 77

Étudiants de l’Université de Vic/Centrale de Catalogne feront des stages à Puigcerdà

Lors d’une réunion tenue aujourd’hui à l’Hôpital de Cerdagne, des représentants de l'Hôpital, de la Fondation Hôpital de Puigcerdà, de l’Université de Vic et de la Mairie de Puigcerdà ont convenu la signature, bientôt, d’une convention de collaboration visant à ce que les étudiants du domaine de la santé, social et du sport puissent faire le stage aux établissements de la Cerdagne.

Cette convention a pour but d’accueillir chaque mois une dizaine d’étudiants d’infirmerie, de réadaptation, d’orthophonie, de nutrition et d’autres spécialités, pour qu’ils puissent faire le stage à l’Hôpital de Cerdagne ou aux établissements de la Fondation.

Il a été également évoqué la possibilité que la chaire de TIC-Salut/Social de l’Université de Vic puisse avoir aussi un siège secondaire à Puigcerdà. Enfin, il est prévu de chercher des domaines de collaboration dans l’ensemble des études et des stages liés à la Médecine de Montagne, à la Médecine du Sport et à la formation de spécialistes en secours organisé.

Le maire de Puigcerdà, M. Albert PIÑEIRA, manifestait à l’issue de la réunion que la collaboration entre les quatre institutions qui se sont réunies aujourd’hui pour formaliser le projet, « est considérée stratégique parce que Vic et Manresa sont les deux centres universitaires les plus proches de la Cerdagne et du point de vue institutionnel il faut lui donner le maximum de soutien, surtout, concernant la consolidation des études de médecine de la Catalogne centrale ». M. PIÑEIRA a aussi souligné que l’Université de Vic compte de nombreux étudiants d’origine française et que les centres de santé de Puigcerdà, notamment, le « transfrontalier », se trouvent dans une situation privilégiée pour offrir ces stages aux étudiants. « Les étudiants d’ici seront aussi intéressés à effectuer une formation professionnelle en contact avec des patients de part et d’autre de la frontière, afin de pouvoir prendre en charge les usagers français », a ajouté le maire de Puigcerdà, lequel préside la FHP et est aussi membre du Conseil d’administration de l’Hôpital de Cerdagne.